Pourquoi devez-vous remplacer les canalisations en plomb ?

Le plomb est le matériau le plus utilisé dans le domaine de la construction jusque dans les années 50. Sa nocivité sur la santé est reconnue, si bien que son utilisation soit interdite. Cependant, de nombreux biens immobiliers sont encore équipés de canalisations en plomb.

Les conséquences du plomb sur la santé

Les anciens réseaux de plomberie sont essentiellement réalisés en plomb. Beaucoup d’entre eux sont encore utilisés dans de nombreux logements. Ce matériau représente pourtant un danger pour la santé. En effet, les canalisations finissent par s’éroder au fil du temps. Cette situation entraîne une contamination de l’eau potable que vous utilisez. Une intoxication au plomb provoque, notamment, des troubles digestifs, des troubles nerveux ou encore de la stérilité. Elle peut également provoquer un retard de croissance et de développement chez les enfants. Lorsque vous vous installez dans un logement ancien, vous devez donc contacter un plombier pour réaliser un diagnostic du système de canalisation. Il est en mesure de réaliser les différents contrôles de conformité. Il vous recommande ensuite les solutions les plus adaptées à la situation. Dans la plupart des cas, le remplacement de vos équipements est nécessaire afin d’éviter toute contamination.

Les législations sur les canalisations en plomb

Une exposition au plomb peut avoir des effets néfastes sur la santé. En France, la loi interdit l’utilisation du plomb dans les canalisations depuis 1995. Néanmoins, le risque de contamination est moins important par rapport aux revêtements au sol ainsi qu’aux peintures. Le remplacement des canalisations en plomb n’est donc pas obligatoire. Un nouveau décret est publié en 2013 afin de s’aligner avec les directives européennes sur ce sujet. Il fait référence à la limite maximale de la teneur en plomb de l’eau domestique pour un logement. Il permet ainsi à chacun de vivre dans une maison décente. La teneur en plomb doit être inférieure à 10 mg par litre d’eau. Un professionnel accrédité par le COFRAC ou agréé par le ministère de la Santé procède au test relatif afin de vérifier la teneur en plomb de l’eau du robinet. Il effectue de nombreux prélèvements au cours de la journée. En cas de dépassement du seuil autorisé, vous devez mettre vos canalisations aux normes.

Les mesures à prendre par rapport aux canalisations en plomb

La qualité de l’eau potable varie d’une région à une autre. Il en va de même pour la teneur en plomb. Une eau contenant beaucoup de calcaire contribue ainsi au ralentissement des canalisations en plomb. Selon le taux détecté lors du test, le plombier vous propose la solution la plus appropriée. Il est toujours recommandé de faire couler l’eau de vos robinets pendant plusieurs minutes avant de l’utiliser. Cette alternative peut être efficace pendant quelques jours, mais elle revient cher sur le long terme. Elle entraîne, entre autres, le gaspillage de cette ressource. Vous pouvez également opter pour l’installation de filtre. Cet équipement permet de diminuer la quantité de plomb dans l’eau et de réduire le risque de danger pour votre santé. Toutefois, le filtre perd en efficacité au fil des années. Vous devez alors le remplacer par un nouvel équipement. L’artisan plombier est en mesure d’effectuer cette intervention dans les règles de l’art. Vous pouvez lui faire confiance sur la qualité des prestations. Sur le long terme, il est préférable d’opter pour un remplacement de vos canalisations. Le plombier procède à une analyse complète de l’installation existante. Outre le test de la qualité d’eau, il vérifie également l’usure du réseau de canalisations. Il détermine ainsi la complexité des travaux et l’étendue de l’intervention. Il vous recommande les matériels de qualité répondant aux normes en vigueur. Il établit un devis gratuit et détaillé. Ce document indique la durée et le coût des travaux.

Les différentes alternatives au plomb

Le PVC, le PER, la multicouche et le cuivre constituent les matériaux de substitutions au plomb. Le cuivre est considéré comme la meilleure alternative. Ce métal a l’avantage d’être salubre et durable à la fois. Il empêche également la prolifération des algues, des bactéries et des champignons. Il garantit ainsi une eau saine et sans danger si vous l’utilisez pour l’approvisionnement en eau potable. Il a, entre autres, l’avantage d’avoir une longue durée de vie grâce à haute résistance à l’usure. Il a pourtant l’inconvénient d’être onéreux. Vous avez alors la possibilité d’utiliser les tuyaux en PER. Supportant le froid et le chaud, il ne craint pas non plus la corrosion. Vous pouvez aussi opter pour le tuyau multicouche. Celui-ci regroupe les qualités de PER et du cuivre. En ce qui concerne les tuyaux d’évacuation d’eaux usées, il est courant d’utiliser le PVC. Ce matériau est léger et économique. Il est également facile à installer, car l’intervention ne requiert aucune soudure. Il est conçu pour résister tant aux chocs qu’aux substances chimiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *