Comment bien choisir son WC ?

L’achat d’un WC n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît. Avec la multiplication des nouveaux modèles et l’innovation constante du secteur, difficile de s’y retrouver ! Sur le marché, la traditionnelle toilette à poser est de moins en moins populaire, au profit d’une WC suspendu, des cuvettes sans bride et de toute nouvelle toilette broyeur. Pour choisir les toilettes adaptées à votre habitation, il faut donc trouver le bon compromis entre les contraintes de la place où l’installer (salle de bains ou autre pièce), le confort et l’hygiène. Voici un guide pour choisir le WC pour assurer une bonne évacuation des déchets.

L’évacuation : le premier critère de choix du WC

Lorsqu’on choisit une toilette à poser, on fait généralement face à des contraintes d’installation dans le bâti-support, et à de nombreux critères essentiels. Encore faut-il donc choisir :

• le type d’évacuation, le paramètre numéro un pour le choix des WC (que ce soit horizontal ou vertical) ;
• les dimensions du pack WC ;
• le système de chasse d’eau, critère essentiel pour économiser de l’eau ;
• la présence ou non d’une bride, pour faciliter l’entretien et maximiser l’hygiène ;
• et le design de la cuvette.

Quel WC à poser pour une bonne sortie des eaux usées ?

Il existe deux types d’évacuation pour les WC à poser (évacuation horizontale et verticale), mais la plupart des modèles récents sont équipés d’une évacuation horizontale traversant le mur. Si ces derniers sont plus faciles à installer, les modèles à évacuation verticale sont plus esthétiques, mais nécessitent des travaux d’installation plus conséquents.

Pour rappel, les WC classiques sont composés d’une cuvette posée sur le sol et d’un réservoir pour le stockage de l’eau de la chasse. Ils sont aussi pourvus d’un système d’ouverture et de remplissage d’eau, ainsi qu’un abattant utile pour l’ouverture du siège. L’évacuation des déchets se fait alors à travers un réseau d’eaux usées relié au WC par un manchon de 10 cm de diamètre.

Et si vous optez le WC sans évacuation ?

Lors des travaux de rénovation ou d’agrandissement, on fait généralement face à un manque d’espace, ce qui rend impossible une bonne évacuation d’eau. Heureusement, il est tout à fait possible d’installer des toilettes qui ne nécessitent pas de canalisation pour l’évacuation. Il s’agit des WC broyeurs autonomes qui peuvent être adaptés sur une cuvette classique. Cependant, le seul bémol est le bruit de fonctionnement du broyeur. Pour y remédier, vous pouvez opter pour la toilette suspendue dans lequel le broyeur est intégré au bâti-support dans le mur de votre salle de bains.

Les cuvettes sans bride pour simplifier l’entretien

Contrairement aux WC à cuvette traditionnelle, la cuvette sans bride est pourvue d’une intérieure lisse et ne présente pas de rebord sur le dessus. Cette surface lisse simplifie ainsi l’entretien de la cuvette, sans compter que le rinçage de l’abattant et de la cuvette est plus efficace. Les cuvettes sans bride sont généralement conçues en céramique émaillée afin d’éviter l’accumulation du calcaire. Vous pouvez les utiliser sur des toilettes à poser ou encore sur des WC suspendus avec un abattant.

Le WC lavant pour une parfaite hygiène

Aujourd’hui, de plus en plus de salles de bains sont équipées de WC lavants ou WC japonais intégrés au bâti-support. En effet, ces toilettes apportent un atout majeur en matière de confort et d’hygiène. En pratique, elles associent le confort des toilettes classiques ou WC suspendus avec la fonctionnalité d’un bidet. Et la bonne nouvelle c’est que le WC lavant est facile à utiliser : un simple appui sur le bouton de l’appareil ou sur la télécommande actionne le jet d’eau tempéré pour vous laver.

Dans le commerce, les toilettes lavantes de qualité disposent même d’une fonction de séchage, en propulsant un souffle d’air chaud pour éviter l’usage du papier toilettes. Vous pouvez également profiter d’une fonction de filtration d’odeurs, en utilisant du charbon actif ou une diffusion de parfum sur simple pression d’un bouton. En plus de l’alimentation automatique de la chasse, le WC japonais possède aussi une fonction d’auto-nettoyage alimentée par le courant électrique de votre salle de bain. Le seul hic, c’est que l’installation du WC et l’ajout de ces fonctionnalités ont un prix : comptez jusqu’à 5 000 euros pour profiter de tous les avantages d’un WC lavant. Vous aurez même besoin d’y mettre le prix si vous voulez choisir un WC suspendu de type lavant pour votre salle de bain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *