Comment fonctionne un mousseur ?

Depuis quelque temps, l’économie d’eau est devenue une préoccupation majeure au niveau écologique et budgétaire. Plus que jamais essentiel, économiser l’eau est un enjeu pour chaque foyer qui se soucie de l’environnement et de son porte-monnaie. Heureusement, des systèmes adaptés ont été développés par les fabricants pour permettre à chacun de préserver cette ressource rare qu’est l’eau, et ce, tout en maîtrisant son budget. Un de ces équipements est le mousseur de robinet, qui apparaît comme la solution permettant de diviser la facture d’eau par deux, sans pour autant compromettre le confort. Voici un aperçu du fonctionnement du mousseur robinet.

Un mousseur de robinet, c’est quoi ?

Le mousseur robinet est une petite pièce qui se positionne sur le robinet pour mieux contrôler le débit de l’eau à des fins d’économie. Il s’agit d’un composant de plomberie que l’on fixe à la sortie du robinet. Il présente plusieurs avantages : filtrer l’eau, canaliser le jet en fonction du débit requis et éviter les excès de jets. Ces trois fonctions réunies permettent, en fin de compte, de réaliser d’importantes économies au fil du temps.

Il faut savoir que le mousseur de robinet peut être appelé par d’autres noms dans le commerce. On peut ainsi trouver cette pièce sous le nom « d’aérateur d’eau », « d’éco-mousseur », de « mousseur aérateur », de « mousseur d’eau », de « mousseur hydro-économe » ou simplement « d’économiseur d’eau ». Différents termes peuvent donc qualifier le mousseur robinet, mais ils se réfèrent tous à un seul et même composant. Pour sa part, le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) a choisi d’utiliser le terme de « régulateur de jet » pour qualifier le mousseur robinet.

Le fonctionnement du mousseur robinet

Le « réducteur aérateur » a pour fonction première de contrôler le débit de l’eau à la sortie du robinet. Pour cela, il fait appel à un phénomène appelé « effet Venturi » ainsi qu’à des composants permettant de réduire de façon optimale le débit de l’eau.

Le principe de l’effet Venturi

L’effet Venturi est un phénomène naturel dont le principe a été découvert par le physicien italien Giovanni Venturi. Selon ce dernier, un fluide subit une dépression lorsque sa vitesse d’écoulement s’amplifie, ou lorsque son espace d’écoulement est réduit. Cette dynamique des fluides peut donc être utilisée pour entraîner une dépression de l’eau afin d’aspirer celle-ci. Voilà pourquoi beaucoup de fabricants d’équipements sanitaires utilisent l’effet Venturi pour réguler le débit de l’eau.

Le joint torique et la dépression de l’eau

Le mousseur robinet est généralement doté d’un joint torique, soit un anneau en élastomère, qui va se comprimer au contact de l’eau en pression, ce qui va réduire l’espace d’écoulement de l’eau et créer un effet d’appel d’air dans la canalisation. En utilisant un mousseur robinet, on mélange ainsi de l’air à l’eau sous pression, ce qui va créer une dépression en diminuant la pression jusqu’à 50 %.

La réduction du débit de l’eau

En moyenne, un robinet sans mousseur laisse couler 12 litres d’eau chaque minute. En utilisant un mousseur robinet, vous pourrez diminuer le débit à 6 litres par minute, ce qui va représenter plusieurs dizaines d’euros d’économies en fonction du prix du mètre cube d’eau dans votre région.

Par ailleurs, la réduction du débit variant suivant la performance de chaque mousseur à robinet, la plupart des fabricants distinguent leurs modèles en fonction du débit via un code couleur. Ainsi, le débit (exprimé en litre par minute) est catégorisé suivant le code couleur :

• rouge pour 5 litres par minute ;
• jaune pour 6 litres par minute ;
• vert pour 7 litres par minute,
• et transparent pour 8 litres par minute.

Les différents de mousseur robinet

Les fabricants de régulateurs de robinet proposent différents types de modèles, que ce soit en polymère soit en métal. Les tailles, quant à elles, varient selon les types de jets désirés que ce soit aéré, laminé ou libre. De plus, d’autres modèles sont pourvus d’indicateurs LED et de rotules pour les orienter. Il existe aussi des modèles à modulateurs qui permettent de changer le type de jet ou de rétablir la pression d’origine.

Attention, il ne faut pas confondre le mousseur robinet avec le brise-jet. Contrairement à un aérateur, ce dernier, utilisé pour les robinetteries de collectivités, n’insère pas d’air dans l’eau afin d’éviter les risques de contamination.

Comment installer un mousseur de robinet ?

D’une manière générale, tous les robinets d’eau peuvent être utilisés avec un mousseur. Cependant, pour plus d’efficacité, la plupart des professionnels recommandent d’installer un mousseur robinet dans la salle de bain. En effet, cette pièce consomme en moyenne 30 litres d’eau pendant une douche. Ainsi, en fixant un économiseur d’eau sur la pomme de douche, vous pourrez réduire à moitié votre consommation en eau, sans compromettre votre confort. De son côté, la cuisine est l’une des pièces qui consomment le plus d’eau. Ainsi, équiper vos robinets d’un mousseur économiseur vous permettra de contrôler le débit d’eau au quotidien, notamment si vous avez des enfants qui risquent de laisser les robinets ouverts.

Enfin, pour bien installer votre mousseur robinet, il convient de suivre quelques étapes :

• mesurez la sortie du robinet pour savoir si elle mesure 22, 24 ou 28 mm de diamètre ;
• vérifiez si la bague de sortie du robinet est mâle ou femelle ;
• référez-vous au code couleur du mousseur robinet pour trouver le débit adapté à vos besoins ;
• et surtout, vérifiez que votre robinet n’est pas déjà pourvu d’un mousseur avant d’installer un autre, ce qui est le cas de la plupart des robinets de nouvelle génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.