Système de canalisation gelé : comment faire ?

Le risque de gel des canalisations est très élevé pendant la saison hivernale. Ce problème est relativement fréquent lorsque la température descend au-dessous de -5 °C. Vous devez donc redoubler de vigilance et vous préparer au dégivrage de la tuyauterie. Cette intervention est effectivement nécessaire pour éviter d’aggraver le problème. Vous avez le choix entre différentes solutions d’urgence dont l’utilisation d’un sèche-cheveux ou de linges humides chauffés.

Les premières démarches à réaliser

Dès que vous constatez un faible débit d’eau ou un arrêt définitif de l’eau chez vous, commencez par vous renseigner auprès de vos voisins. Ils peuvent rapidement vous indiquer s’il s’agit d’une coupure générale. Dans ce cas, vous devez contacter votre fournisseur d’eau au plus tôt. En revanche, vous devez déduire la formation de gel lorsque vous êtes le seul concerné par ce problème. Fermez immédiatement la vanne d’arrivée d’eau. Ouvrez ensuite les différents robinets à l’intérieur de votre logement afin de laisser couler l’eau plus facilement après le dégel. En effet, l’accumulation d’eau dans le tuyau peut créer une pression trop forte. Elle pourrait entraîner une fissure ou une rupture de la tuyauterie. Vous risquez alors de vous retrouver avec un dégât des eaux.

Les techniques de dégivrage des canalisations

La seconde étape consiste à détecter le bouchon formé par l’eau gelée. Vous devez être attentif au givre au niveau des canalisations. Il est également recommandé de passer vos mains sur les tuyaux. Vous détecterez une partie plus froide. Il se peut qu’il y ait plusieurs zones gelées sur un même tuyau lorsqu’il fait très froid. Vous devez ensuite vous munir d’un sèche-cheveux pour procéder au dégivrage des canalisations. Partez du robinet d’arrivée d’eau et remontez progressivement jusqu’à l’endroit où l’eau gèle. Faites seulement attention à ce que la température ne soit pas trop élevée. La tuyauterie risque de s’éclater à tout moment si l’eau fond trop rapidement. Si vous ne disposez pas de sèche-cheveux, vous pouvez utiliser une bouillotte. Vous les remplissez d’eau chaude et les appliquez directement sur les tuyaux. Il vous est également possible d’utiliser des serviettes chaudes. Le radiateur soufflant constitue une autre alternative à tester. En revanche, il est impératif de ne pas utiliser de pistolet à air ou de flamme nue. Ils risqueraient d’endommager vos canalisations ou encore de provoquer un incendie. À la fin du dégivrage, assurez-vous qu’il n’y a plus de risque de dégâts des eaux. Ouvrez petit à petit la vanne d’arrivée d’eau. Vérifiez que le débit d’eau de chaque robinet est normal.

La réparation des tuyaux endommagés

Procédez à une vérification minutieuse de vos installations. Vous vous assurez ainsi de l’absence de dégâts au niveau des tuyaux et des autres équipements. Vous devez également contrôler l’absence de fuite d’eau. Vous pouvez noter le chiffre indiqué sur le compteur avant de vous endormir la nuit. Comparez-le avec le nouveau relevé que vous effectuez à votre réveil. Si vous constatez un écart trop important, cela signifie une fuite d’eau au niveau de vos installations. Contactez sans tarder un artisan plombier. Il a les compétences requises pour évaluer l’étendue des dégâts et réaliser les interventions nécessaires. Elles concernent le remplacement des canalisations endommagées. À son arrivée sur place, l’artisan professionnel effectue un diagnostic de toutes les installations. Il identifie les tuyaux qui ont éclaté à cause du gel. Entretemps, vous devez évacuer l’eau tout en ouvrant les portes et les fenêtres dans la mesure du possible. Évaluer les dommages de vos biens et de votre maison. Vérifiez également les prises en charge stipulées dans votre police d’assurance. Cela concerne le remboursement des biens endommagés ainsi que les frais de remplacement de vos tuyaux. Si les travaux sont trop importants, certains assureurs prennent en charge les frais d’hébergement jusqu’à la fin de l’intervention. Il est recommandé de conserver les objets endommagés afin que les experts de la compagnie d’assurance puissent les examiner. Ils pourront ainsi déterminer l’indemnisation que vous pouvez percevoir.

Les mesures de précaution contre le gel

Afin de prévenir le gel de l’eau dans vos tuyaux, il est préférable de prendre les mesures de précaution nécessaires. Elles incluent l’isolation des canalisations. Vous pouvez demander à un plombier professionnel de procéder aux travaux requis. Cela concerne le calorifugeage de tous les tuyaux. Il est également possible d’opter pour de la mousse en polyéthylène comme manchon d’isolation. Cette matière garantit une bonne isolation tout en assurant une bonne ventilation de la tuyauterie. Vous pouvez également faire installer des câbles chauffants. Les modèles équipés de thermostat activent la mise en marche automatique dès que la température descend au-dessous de 0 °C. Lorsque la température ne présente plus aucun risque pour vos canalisations, le câble chauffant antigel cesse de fonctionner instantanément. Vous devez également rester vigilant lorsque vous vous absentez pour une longue durée. Il est recommandé d’arrêter le robinet d’arrivée d’eau. Si vous vous absentez quelques heures, vous devez mettre en marche votre chauffage. Vous conservez ainsi une température ambiante à l’intérieur de votre logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *